Vœux de Monsieur le Maire

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

J’espère vous trouvez en pleine forme, et que vous avez pu passer de bonnes fêtes de fin d’année, dans ce contexte très particulier de crise sanitaire.

Celle-ci nous contraint, avec beaucoup de tristesse de ne pas tenir la cérémonie des vœux comme les autres années. C’est pourquoi, j’ai décidé de m’adresser à vous en ce début d’année.

Cette pandémie a traversé toute l’année 2020, nous privant d’un certain nombre de libertés, et de moment de rencontres, de partages, de convivialité. L’objectif étant bien sûr de ralentir et de contenir au maximum les contaminations, et permettre à notre système de santé, bien malade, de pouvoir y faire face.

Souhaitons que le plus dur soit derrière nous, et que les dégâts économiques et sociaux n’auront pas d’impacts sur vos vies personnelles et professionnelles.

En 2020, nous avons néanmoins poursuivi nos investissements. Dés la fin du mois de janvier, les travaux de restauration des 7 baies ont commencé. Normalement, la phase 1, composée de quatre baies, devrait être terminée vers la fin février.

La consultation des entreprises pour la rénovation des trottoirs a été réalisée, et les travaux ont tout juste commencé à la fin de l’année 2020.

En partenariat avec la Communauté de Communes du Plateau Picard, pour améliorer la sécurité, nous avons élargi une partie de la rue du Moulin Flamant et gravillonné le reste de la chaussée.

Le curage de la mare de Vaumont été réalisé.

Pour 2021, nous allons continuer les investissements nécessaires à la sauvegarde du patrimoine et pour améliorer la vie au quotidien des habitantes et habitants de St Martin aux Bois.

Tout d’abord, la phase 2 des travaux de restauration des 3 baies restantes de l’abbaye qui débuteront normalement courant mars et pour une durée de neuf mois.

Ensuite, la restauration des trottoirs va se poursuivre, dans un premier temps, sur le premier semestre,  rue de l’abbaye avec la création d’un parking, et dans un second temps, dans le prolongement, la chaussée Brunehaut à Vaumont.

Enfin, la rénovation d’un bâtiment situé à proximité du futur parking pour en faire un local technique plus fonctionnel, adapté à nos besoins.

Comme vous le constatez, les investissements seront importants cette année.

Au niveau des animations, nous avons la volonté de pouvoir proposer des divertissements qui vont vous permettre de vous retrouver, de rire ensemble et partager des moments de joies, de convivialité, et de fraternité.

Nous envisageons de programmer le trail de l’abbaye le 26 juin et le repas communal avec animations le 27 juin. Les festivités du 14 juillet et bien sur l’arbre de Noël. Nous allons également travailler à la seconde édition de la « Médiévale de l’Abbaye » les 11 et 12 septembre 21. Voici les principales initiatives envisagées

C’est avec dynamisme et optimisme que nous abordons cette nouvelle année 2021.

Je tiens au nom du Conseil Municipal et en mon nom personnel, vous souhaiter ainsi qu’à vos proches, une très bonne année 2021. Que cette nouvelle année, vous apporte espoirs, bonheur, et réussites dans vos projets personnels et professionnels.

Meilleurs vœux à toutes et à tous.

Prenez soin de vous.

Alain LEBRUN

BROYAGE et PAILLAGE !

Comme vous avez peut être pu le constater, la commune a entrepris une campagne d’élagage des arbres

Les branches ont été broyées et laissées sur la place afin de servir de paillage pour les plantations.

Ce paillage est à la disposition des habitants de St Martin. Chacun peut venir se servir suivant ses besoins.

Merci de le faire savoir autour de vous.

NOËL DES ENFANTS

Du fait de la crise sanitaire, il n’est pas possible de maintenir le spectacle dans la salle communale.

Par contre, comme chaque année, le Père Noël fera sa livraison de jouets et de surprises pour les enfants.

Le retrait des jouets se fera lors de permanences en mairie le Vendredi 11 décembre de 18h à 19h et le samedi 12 décembre de 10h30 à midi.

JOYEUX NOËL A TOUS !

Naissances

Bienvenue à Augustin LORANGER – né le 22 décembre 2020 à Compiègne – fils de Monsieur Kilian LORANGER et de Madame Audrey DELAVIERE, demeurant rue de l’abbaye

Et bienvenue à Maddy AMORY – née le 9 janvier 2021 à Compiègne – fille de Monsieur Kévin AMORY et de Madame Réjane RABET, demeurant rue des Érables

Félicitations aux heureux parents et longue et belle vie aux enfants !

Cordistes

Afin d’obstruer les parties abîmées des vitraux latéraux par lesquelles pénétraient les pigeons, l’entreprise de cordistes JADE est intervenue les 18 et 19 novembre.

Le chemin de ronde de l’abbatiale a été nettoyé par la même occasion ainsi que les gouttières.

Continuer la lecture

INFOS TRAVAUX

Mesdames, Messieurs,

Initialement, je souhaitais organiser une réunion d’information concernant les travaux de rénovation des trottoirs, mais du fait de la crise sanitaire et des obligations qui nous sont imposées pour limiter la propagation du virus et protéger les personnes, cette réunion ne pourra pas se tenir.
Par conséquent, j’ai décidé de vous donner un maximum d’éléments au travers de ce document.
J’espère que celui-ci répondra à toutes vos questions. Si ce n’était pas le cas, je reste évidement à votre disposition pour vous apporter tous compléments d’information.

Alain LEBRUN, Maire

Continuer la lecture

Covid – mesures à partir du 24/10

Retrouvez dans cet article les mesures sanitaires en vigueur dans le département.

Les dernières indications de l’agence régionale de santé des Hauts-de-France montrent une progression encore rapide de l’épidémie dans le département de l’Oise. Depuis le 19 octobre, le taux d’incidence du département atteint 250 cas pour 100 000 habitants, soit un niveau supérieur à la moyenne nationale (215,5), tandis que le taux d’incidence des personnes âgées de plus de 65 ans avoisine 150 cas pour 100 000 (147,8). Au niveau régional, le taux d’occupation en réanimation covid est de 41,4 %, et le taux d’occupation total en réanimation de 84,9 %. Le risque de saturation des capacités hospitalières augmente de manière continue.

Pour prévenir ce risque, l’Oise a été placé, comme l’ensemble des autres départements, en état d’urgence sanitaire depuis le samedi 17 octobre.

Compte tenu de la dégradation de la situation précitée, le Président de la République a décidé lors du conseil de défense sanitaire du mercredi 21 octobre le passage de l’Oise, comme de 37 autres départements, en « zone couvre-feu ». Le Premier ministre l’a confirmé cet après-midi.

Cette nouvelle classification permet aux préfets de déclencher par arrêté un couvre-feu de 21h à 6h du matin sur l’ensemble du département.

Dans l’Oise, ce couvre-feu sera effectif à partir du samedi 24 octobre à minuit (24h00), pour une durée de six semaines.

Sur recommandation de l’agence régionale de santé des Hauts-de-France, la préfète a décidé d’appliquer ce couvre-feu à l’intégralité du département de l’Oise. L’épidémie circule en effet dans l’ensemble du département comme le montrent les indicateurs de l’ARS. Seules deux intercommunalités ont une incidence inférieure à 100 cas pour 100 000 habitants, la Picardie verte et les Lisières de l’Oise. Par souci d’efficacité et de lisibilité, le couvre-feu s’appliquera donc à l’ensemble des communes de l’Oise.

1. Le couvre-feu signifie d’abord que les sorties et déplacements seront interdits sous peine d’une amende de 135 euros pouvant aller jusqu’à 3 750 euros en cas de récidive

sauf pour certains motifs dérogatoires prévus par le décret n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 :

  • déplacements professionnels et déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou de formation ;
  • consultations et soins ne pouvant être assurés à distance(par exemple, un rendez-vous à l’hôpital ou chez un médecin ou des urgences vétérinaires) et ne pouvant être différés ; achat de produits de santé (par exemple en pharmacie) ;
  • motif familial impérieux : tout situation urgente ou grave qui nécessite de se déplacer sans délai pour y répondre. Il peut s’agir par exemple du décès ou d’une maladie grave d’un parent proche, ou encore d’une obligation de déménagement familial pour raisons professionnelles ;
  • assistance aux personnes vulnérables (par exemple les personnes âgées), précaires ou garde d’enfants ;
  • déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;
  • déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ;
  • déplacements pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative (maraudes, actions en faveur des sans-abris)
  • déplacements liés à des transits de transports en commun pour des déplacements de longue distance, via les gares ferroviaires ou les aéroports ;
  • déplacements brefs pour sortir son animal de compagnie dans un rayon d’un kilomètre autour du domicile.

Pour justifier un déplacement pour l’un de ces motifs, il faudra obligatoirement présenter une attestation de déplacement dérogatoire et tout document, en papier ou numérique, permettant de justifier le motif de déplacement. L’attestation de déplacement dérogatoire peut être téléchargée sur le site internet du ministère de l’intérieur en cliquant ici ou rédigée sur papier libre. Elle peut être présentée en format papier ou sur son smartphone.

2. Certains établissements recevant du public devront complètement fermer

Les commerces, restaurants et autres établissements recevant du public pourront recevoir du public dès 6h et jusqu’à 21h. Il en va de la responsabilité des clients de s’organiser pour ne plus avoir à se déplacer après 21h. Toutes les livraisons effectuées par des professionnels sont autorisées, même après 21h.

Les établissements universitaires d’enseignement et de formation devront réduire l’accueil des étudiants à 50 % de leurs capacités : cela concerne les espaces d’enseignement, la restauration, les bibliothèques universitaires.

En revanche, certains établissements seront fermés toute la journée :

les bars ;

les salles de jeux (ERP de type P) ;

les lieux d’exposition, foires-expositions, salons (ERP de type T) ;

les établissements sportifs couverts. Par dérogation, certaines activités sportives resteront autorisées dans ces établissements : l’activité des groupes scolaires et universitaires, périscolaires ou de mineurs, les activités liées à la pratique du sport professionnel et de haut niveau, les formations continues, les activités liées au handicap et celles accomplies sur prescription médicale, l’accueil des populations vulnérables, l’organisation de dépistages sanitaires, les collectes de produits sanguins et les actions de vaccination ;

 les fêtes foraines.

3. Les autres mesures déjà en vigueur continueront de s’appliquer

Les mesures applicables à l’ensemble du territoire national continuent de s’appliquer :

Les rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique restent interdits au-delà de 6 personnes. Certains types de rassemblements échappent à cette limitation, comme les manifestations revendicatives, les rassemblements, réunions ou activités à caractère professionnel, les services de transports de voyageurs, les visites guidées organisées par des personnes titulaires d’une carte professionnelle, les cérémonies funéraires, les marchés. Des instructions seront transmises ultérieurement pour les cérémonies commémoratives ;

la jauge maximale applicable aux événements dans les établissements recevant du public demeure de 1 000 personnes, hors organisateurs. Cette jauge ne s’applique pas aux activités récurrentes dans les lieux où l’on circule debout – comme les centres commerciaux et les supermarchés, les musées, les parcs d’attraction, les foires et salons, les zoos, etc. – pour lesquelles le nombre de visiteurs est limité sur la base d’une règle de 4 m² par personne ;

Toutes les fêtes privées, comme les mariages ou les soirées étudiantes, qui se tiennent dans des salles des fêtes, des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public sont toujours interdites ;

Dans tous les lieux où le public est assis – comme les cinémas, les lieux de culte, les stades, les cirques ou les salles de conférence – la règle d’un siège sur deux s’applique entre deux personnes, ou entre deux familles ou groupes d’amis de 6 personnes maximum.

Enfin, les mesures spécifiques à l’Oise restent en vigueur :

– le port du masque reste obligatoire dans l’espace public dans les communes de plus de 10 000 habitants ;

– les buvettes et autres points de restauration debout continueront d’être interdits dans l’ensemble du département ;

– les ventes au déballage, vide-greniers, brocantes, foires et braderies continueront d’être encadrés par la mise en place d’un écart d’une place entre deux exposants, un sens de circulation avec fléchage et une autorisation au cas par cas par l’autorité préfectorale, dans l’ensemble du département ;

– l’interdiction de la vente à emporter d’alcool de 0h30 à 6h00 dans l’ensemble du département reste en vigueur.


Le virus est toujours dangereux. Il est impératif de rester vigilant face à l’épidémie et d’appliquer les gestes barrières.

Le ministère des Solidarités et de la Santé a publié cet après-midi sur son site l’application TousAntiCovid, précédemment baptisée StopCovid.

TousAntiCovid est une application qui permet à chacun d’être acteur de la lutte contre l’épidémie. C’est un geste barrière supplémentaire que l’on active dans tous les moments où on doit redoubler de vigilance : au restaurant, à la cantine, quand on participe à un évènement professionnel, quand il y a un risque que tout le monde ne respecte pas les autres gestes barrières. Le principe est le suivant : prévenir, tout en garantissant l’anonymat, les personnes qui ont été à proximité d’une personne testée positive, afin que celles-ci puissent aller se faire tester et être prises en charge le plus tôt possible. L’application permet aussi de rester informé sur l’évolution de l’épidémie et sur la conduite à tenir et ainsi de rester vigilant et d’adopter les bons gestes. L’installation de l’application TousAntiCovid se fait sur la base du volontariat.

Informations Covid au 17/10/20

À partir de samedi 17 octobre à zéro heure, la France entière est placée en état d’urgence sanitaire. Cette décision vaut pour une durée minimale de quatre semaines, qui pourra se prolonger au-delà si le Parlement le valide. Elle se justifie par l’arrivée d’une deuxième vague de l’épidémie dans l’ensemble du pays.

L’accélération de l’épidémie est également forte dans l’Oise : au 16 octobre, le nombre de cas pour 100 000 personnes (taux d’incidence) atteint 184, contre 79 le 28 septembre ; le taux d’occupation en réanimation covid avoisine 35,4 % contre 14 % (contre 14 % le 27 septembre) et le taux d’occupation total en réanimation est de 87,5 %. Depuis le début de la crise sanitaire, 445 personnes sont décédées du covid en établissement hospitalier, et 183 en EHPAD.

Aujourd’hui, le risque épidémique le plus élevé apparaît dans les lieux où se déroulent des rassemblements ou des fêtes, entre familles ou entre amis, là où on perd le réflexe des gestes barrières et du masque.

Des mesures générales s’appliqueront à tous les départements, donc à l’Oise, à partir de samedi à zéro heure :

– Les rassemblements sur la voie publique seront interdits au-delà de 6 personnes. Certains types de rassemblements continueront à échapper à cette limitation, comme les manifestations revendicatives, les rassemblements à caractère professionnel, les services de transports de voyageurs, les visites guidées organisées par des personnes titulaires d’une carte professionnelle,les cérémonies funéraires, les marchés ;

– Toutes les fêtes privées, comme les mariages ou les soirées étudiantes, qui se tiennent dans des salles des fêtes, des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public seront interdites. La limitation à 30 personnes de ces événements festifs ou familiaux dans les établissements recevant du public qui prévalait jusqu’à présent dans l’Oise ne sera donc plus en vigueur.

Les autres types de rassemblements comme les rassemblements professionnels, culturels, cultuels, associatifs, ou sportifs pourront continuer de se tenir dans tout établissement recevant du public (salles des fêtes, salles polyvalentes, gymnases, salles de sport, salles de spectacle, lieux de culte, fêtes foraines, etc.) à condition de respecter les règles sanitaires en vigueur : port du masque obligatoire, personnes assises, distance d’un siège entre deux personnes ou groupes de 6 personnes ;

– Tous les bars et restaurants appliqueront le protocole sanitaire qui a été récemment renforcé et prévoit notamment la limitation à 6 du nombre de clients par table, une distance d’un mètre entre chaque chaise et l’enregistrement du nom des clients pour faciliter le contact tracing ;

– Dans tous les lieux où le public est assis – comme les cinémas, les lieux de culte, les stades, les cirques ou les salles de conférence – la règle d’un siège sur deux s’appliquera entre deux personnes, ou entre deux familles ou groupes d’amis de 6 personnes maximum ;

– Dans tous les lieux où l’on circule debout – comme les centres commerciaux et les supermarchés, les musées, les parcs d’attraction, les foires et salons, les zoos, etc. – le nombre de visiteurs sera limité sur la base d’une règle de 4 m² par personne.

Au-delà de ces mesures générales qui s’appliqueront à tous les départements, les préfets continueront à adapter les règles en fonction de la situation épidémique locale.

Deux nouvelles mesures spécifiques à l’Oise seront applicables à partir de samedi 17 octobre à zéro heure :

– la jauge maximale applicable aux rassemblements dans tous établissements recevant du public confondus sera abaissée de 5 000 à 1 000 personnes ;

– les bars fermeront à 22 heures au plus tard, de même que l’activité de bar dans les restaurants.

L’objectif est de limiter les rassemblements nombreux et conviviaux susceptibles de conduire au non-respect des mesures barrières.

Enfin, dans l’Oise, les mesures complémentaires déjà prises par la préfète continueront de s’appliquer :

– le port du masque restera obligatoire dans l’espace public dans les communes de plus de 10 000 habitants ;

– les buvettes et autres points de restauration debout continueront d’être interdits dans l’ensemble du département ;

– les ventes au déballage, vide-greniers, brocantes, foires et braderies continueront d’être encadrés par la mise en place d’un écart d’une place entre deux exposants, un sens de circulation avec fléchage et une autorisation au cas par cas par l’autorité préfectorale, dans l’ensemble du département ;

– l’interdiction de la vente à emporter d’alcool de 0h30 à 6h00 dans l’ensemble du département sera prolongée.

Un arrêté préfectoral applicable dès samedi formalisera cette prolongation.

Ces mesures ont été concertées avec les élus de l’Oise, parlementaires, présidente du conseil départemental, union des maires, maires et présidents d’intercommunalités. Elles ont également été présentées aux représentants des secteurs professionnels. Elles pourront être adaptées en fonction de l’évolution de la situation sanitaire locale.

Respectueusement,
La préfecture de l’Oise

Avis de décès

C’est avec regret que nous vous informons du décès de deux anciennes personnalités de notre village :

Monsieur Bernard BUTIN, décédé le 4 octobre dans sa 71ème année.
Les obsèques civiles auront lieu au cimetière de Saint-Martin-aux-Bois le jeudi 8 octobre à 11 heures.

Monsieur Jean-Louis REVON décédé le 9 octobre dans sa 79ème année.
La messe d’obsèques sera célébrée le vendredi 16 octobre en l’église Sainte-Marie-Madeleine de Maignelay. L’inhumation aura lieu au cimetière de Saint-Martin-aux-Bois.